Espace membres
Login
Pass
Les annuaires de France nuisibles

hpe3d effarouchement des pigeons

Accueil / La Fauconnerie

La Fauconnerie

Effarouchement des pigeons, la fauconnerie

 

La fauconnerie est une technique ancestrale, qui voit son origine sur les plateaux d'Asie Centrale où les rapaces étaient et sont encore très nombreux. Ceci remonte à environ 4000 années et était motivé par le besoin de se nourrir, la chasse effectuée par les rapaces fut rapidement développée du fait de son efficacité En Europe, et en France particulièrement, c'est durant le Moyen Age que la fauconnerie connut sa grande époque. Assimilée aux arts de la noblesse, tout comme la cavalerie, les jeunes gens de l'aristocratie s'affrontaient lors de concours.

A l'époque de Louis XIII, la France est reconnue comme meilleure fauconnerie au monde. Avec l'arrivée des armes à feu, la fauconnerie sera délaissée, jusqu'à être considérée comme appartenant à un ancien temps durant la révolution française. Il faudra attendre la fin de la seconde guerre mondiale, pour voir réapparaitre la fauconnerie. Là, il n'est pas question de chasse, mais de freiner les accidents d'avions militaires générés par les oiseaux, la fauconnerie est à présent utilisée pour repousser ceux-ci.

De nos jours, cette méthode est très réglementée, car les rapaces sont des espèces protégées depuis 1972. La fauconnerie est un art, il faut être membre de l'ANFA (Association Nationale des Fauconniers et Autoursiers de France) pour prétendre à la pratiquer en France.

Par ailleurs, depuis le 16 novembre 2010, la fauconnerie est inscrite au patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l’UNESCO.

C'est une méthode très utilisée au Canada, dans les pays nordiques, en Angleterre et en Allemagne. Chez nous, elle revient doucement et véritablement dans le but d'effaroucher les nuisibles.

L'objectif, face aux nuisibles, est d'éloigner les pigeons par effarouchement de leurs prédateurs naturel, les rapaces. Les rapaces utilisés pour cette technique sont issus d'élevages en captivité et sont détenus en toute légalité. Un dresseur vient sur les lieux avec un rapace ; en complément et si nécessaire, une capture est prévue.

Cette méthode peut s'étendre de un mois à une année en fonction de vos besoins et de votre budget. C'est une méthode efficace, respectueuse de l'environnement, mais il faut renouveler le passage des rapaces régulièrement.

Elle a également l'avantage de s'adapter à tous les endroits envahis, quels qu'ils soient : monuments historiques, centres villes, zones portuaires ou industrielles, jardins, vignes, zones agricoles, etc… la zone à traiter sera définie avec le professionnel, qui par la suite expliquera la fréquence de ses passages qui ne peuvent être planifiés car ils dépendent de la météo et des habitudes des pigeons.

L'effarouchement ne nécessite aucuns travaux ou modification du paysage environnant, elle est rapide à mettre en place et ne génère aucune nuisance qu'elle soit sonore ou visuelle.

Une fois le nombre des oiseaux estimés et leurs habitudes dans la zone infestée, le professionnel vient avec un ou plusieurs rapaces. Certaines actions peuvent nécessiter jusqu'à 20 rapaces qui effarouchent simultanément.

Dans un premier temps, ce seront les jeunes individus non nicheurs et les adultes peu courageux qui fuiront devant ce vol de rapaces. Ensuite, ce seront les adultes nicheurs qui déserteront les lieux, abandonnant leurs œufs et leurs petits. Le travail d'effarouchement ne sera pas terminé pour autant.

Il faudra alors revenir afin d’entretenir ce climat anxiogène pour les pigeons, faire fuir les éventuels jeunes abandonnés et arrivés à maturité et chasser les téméraires qui seraient revenus. Le but ultime n'est pas de déloger toute la population présente, mais de la réduire afin de la réguler.

Sur place, les faucons, qui pratiquent le haut vol, partiront de la toiture et seront utilisés aussi dans des endroits dégagés comme des parcs, ils simuleront une attaque sur un leurre qui sera manipulé par le fauconnier. Ceci dissuadera les pigeons de s'approcher du lieu. Pour information, le faucon est l'oiseau le plus rapide au monde, il est capable de faire des pointes à plus de 380km/h. Certains ornithologues affirment que des pigeons se sont littéralement fait coupés en deux lors d'attaque de faucons. De plus, le cerveau du faucon a la capacité de percevoir trois zones simultanément, une de face et deux sur le côté. Grâce à cela, il peut déceler un pigeon en vol à plus de 6 kilomètres.

Les éperviers, buses et autours, eux, pratiquent le bas vol. Ils s'envoleront du poing du fauconnier et s'attaqueront directement aux pigeons, l'effet de stress et de désertion est immédiat. Ces animaux étant dressés, ils ne s'attaqueront pas aux humains, ni aux animaux domestiques. La buse et l'autour peuvent chasser dans tous types de lieux, l'autour peut d'ailleurs progresser dans un milieu renfermé et atteindre sa vitesse maximale sur une dizaines de mètres.

Il est à noter que l'effarouchement fonctionne sur tout un tas de nuisibles et non exclusivement sur les oiseaux. L'efficacité a été prouvée aussi contre les lapins, lièvres, cormorans, corbeaux, corneilles.

 

Selon la zone à « nettoyer », le professionnel peut compléter son action par du piégeage. Ceci est particulièrement vu dans des centres villes où la concentration de pigeons est importante. Dans ce cas, l'effaroucheur viendra avec une cage.Encore une fois, les oiseaux pris au piège  ne seront pas exterminés mais relâchés dans une zone où ils seront les bienvenus.